A la découverte des pommes de terre de l'île de Noirmoutier (part 1)

La semaine dernière j'ai eu la chance d'aller sur l'île de Noirmoutier pour découvrir la production de pommes de terre grâce à la coopérative Agricole de l'île. Six blogueuses culinaires (Pascale, Anne, Nathalie, Pascale, Mamina et Isa-Marie) m'ont accompagnée pour ce voyage riche en découvertes.

Le matin : direction les studios de TV Vendée accompagnée de Mamina pour une interview d'une heure relative aux blogs culinaires. L'expérience fut très enrichissante et heureusement l'ambiance était détendue sur le plateau car je ne suis pas une habituée des plateaux télé!
Vous pouvez retrouver le reportage de la Grande émission ici.
séance maquillage avec Mamina
Après notre tournage, direction : l'île de Noirmoutier à la rencontre des producteurs de pommes de terre.

Pourquoi être allé sur cette île?

Sur l'île de Noirmoutier, les pommes de terre Primeur jouissent d'un cadre exceptionnel et d'un climat particulièrement particulièrement propice à cette culture. L'océan, maître des lieux, permet des récoltes fructueuses. En effet, le sol de qualité est enrichi par le goémon (constitué par un mélange indéterminé d'algues brunes, rouges ou vertes laissées par le retrait des marées), utilisé comme engrais.
Mélangé ainsi  à la terre sablonneuse, il offre un terreau unique à notre pomme de terre.

Dis, comment se déroule la production de pommes de terre?

Tout commence dès début décembre par la collecte de plusieurs variétés présélectionnées. Vers la mi-février, on procède à la plantation, après une période de pré-germination nécessaire à assurer le bon développement de chaque plant et à améliorer ainsi sa précocité. Suivent ensuite 3 mois de culture selon les méthodes classiques. Ni trop grosses, ni trop petites, la Coopérative recherche en particulier les tubercules de petit et moyen calibres. Enfin, moment tant attendu on procède aux tests gustatifs et sensoriels. Une dégustation à l'aveugle permet d'établir une carte d'identité de chaque variété en fonction de critères préalablement définis portant sur les propriétés gustatives, de texture, de sensation en bouche, etc...
Et c'est ce que nous avons tenté de faire avec 5 sortes de pommes de terre primeurs.
la coopérative agricole de Noirmoutier
Dégustation à l'aveugle de 5 variétés de pommes de terre : elles se ressemblent mais sous en fait toutes bien différentes


Je ne pensais pas que le contraste entre les différentes variétés de pommes de terre était aussi important! Certaines m'ont semblé sucrées alors que d'autres "piquaient". Chaque personne peut ressentir les goûts et les odeurs différemment, c'est pourquoi une moyenne des notes a été effectuée. Résultat dans 3 semaines, je vous tiendrai au courant.

Saviez vous qu'une pomme de terre avec une peau verte signifie qu'elle n'est pas restée entièrement sous terre mais a été au contact de l'air?

Restez connectés pour suivre les prochains épisodes autour de la pomme de terre de Noirmoutier...

2 commentaires:

  1. Coucou !
    Très exceptionnellement je n'ai pas lu ton article pour ne pas être influencée :-)
    Sinon je n'arriverais plus à écrire le mien !
    Par contre je me régale de tes photos qui rappellent de beaux moments !
    Merci pour ce beau billet, je reviens le lire dès que j'ai rédigé :-)
    Bises d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  2. J'attends avec impatience la suite ... bis

    RépondreSupprimer